Alors ça y’est la purge a commencé. L’Equipe de France a été éliminée au premier tour, les joueurs ont couverts de honte notre magnifique pays en faisant la grève de l’entraînement devant des millions de téléspectateurs. En plus ils vont aux putes. Pendons les hauts et courts ! Le sélectionneur était un incompétent notoire, les dirigeants de la Fédération de vieux croulants incapables de gérer un club de quartier. Révolution !

            Braves gens nous vous avons entendu. Vous vouliez du changement ? Vous allez voir ce que vous allez voir ! Domenech n’est plus le sélectionneur, nous avons mis le chevalier Blanc à la place. Laurent hein, pas Gérard Lanvin dans Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine. Jean-Pierre Escalettes, l’ancien président de la Fédération Française de Football, ancien Président de la Ligue Amateur de Football, professeur d’anglais de son état, a démissionné. Pour le remplacer le Conseil Fédéral a élu Fernand Duchaussoy, président de la Ligue Amateur de Football, professeur de sciences physiques de son état. 

Vous voyez bien qu’il y a du changement.

            La première mesure prise pour rassurer le peuple : aucun des 22 mutins, Stéphane Ruffier appelé en renfort après la blessure de Carrasso est a priori épargné, ne sera sélectionné pour le premier match amical programmé le 11 aout à Oslo, contre la Norvège donc. Dehors les racailles, maintenant on ne prendra que des types bien coiffés, capables de faire moins de trois fautes à une dictée de deux lignes, et si possible breton ou bourguignon.

            Décodons un peu cette mesure. Sur les 22 joueurs français présents en Afrique du Sud, il y en a 2 qui ne joueront plus jamais sous le maillot bleu (Henry et Anelka), Gallas (33 ans en aout et sans club actuellement) devrait en faire de même. Sur les 19 joueurs restants il faut ôter Ribéry, qui selon une loi qui doit sans doute figurer dans la Constitution, ne peut pas porter le maillot de l’Equipe de France tant qu’il est mis en examen. Parmi les 18 autres il y en a 8 qui jouent en Angleterre, en Espagne ou en Grèce. Ces trois championnats n’auront pas encore repris, donc les joueurs en question n’auront pas encore terminé leur préparation.

            Restent ceux qui jouent en France. Ce match contre la Norvège sert de préparation aux éliminatoires du Championnat d’Europe 2012. Yohann Gourcuff, rentrez la langue Mesdames, est suspendu pour les deux premiers matches de ces éliminatoires. Sa présence à Oslo n’est donc pas indispensable. On enlève les deux gardiens : Lloris, titulaire indiscutable, et Mandanda, qu’on peut remplacer sans trop de dommage pour un match amical face  à la Norvège. Les sept joueurs de champ évoluant dans un club français présents dans ce fameux bus sont : Réveillère (30 ans, 6 sélections), Marc Planus (28 ans, 1 sélection et blessé pour quelques semaines), Govou (30 ans, 46 sélections, mais plus connu pour sa propension à rentrer dans les bars plutôt que dans les surfaces de réparation adverses), Valbuena (25 ans, 2 sélections), Gignac (24 ans, 13 sélections) et Alou Diarra ainsi que Jérémy Toulalan. Seuls les deux derniers sont potentiellement à l’heure actuelle de vrais cadres de l’équipe pour la campagne 2012.

            Annonce phare de la Fédération pour redorer son blason et ramener le public vers une équipe détestée. Blanc commence son mandat dans la posture de la rupture totale avec l’ère Domenech. Rupture qui, de fait, était inévitable quel que soit le dénouement de la Coupe du Monde 2010. Le nouveau sélectionneur va donc pouvoir réaliser une grande revue d’effectif en appelant de nouveaux joueurs qui vont avoir à cœur de montrer leur niveau pour pouvoir revenir en septembre contre la Biélorussie et la Bosnie.

            Mais ce coup-ci il y aura des points en jeu, les expatriés (ainsi que Diarra et Toulalan) seront prêts et sans doute sur le terrain. Pour remonter en marche dans le train de l’Equipe de France.