couronne

     En ce dimanche où on tire les rois, et les reines pour les plus chanceuses d’entre elles, il me semblait que c’était le moment idéal pour vous livrer la première play-list de l’année, dédiée aux têtes couronnées.

 

     Et on entre directement dans le vif du sujet avec le King, Elvis Presley. Tout a été dit ou écrit sur celui qui fut, et qui reste encore, la plus grande star de la musique américaine. De son vivant il a vendu 700 millions de disque, ce chiffre a doublé depuis sa mort. Ce fut le premier artiste à donner un concert retransmis par satellite, on estime à un milliard et demi le nombre de personnes ayant suivi cet événement.  Et tout a commencé avec une chanson de même pas deux minutes : That’s All Right (Mama) le 5 juillet 1954.

 

 

     Après le roi du rock, voici un des nombreux King du blues, mais sans doute le plus important, BB King. Il avait nommé sa guitare Lucille après l’avoir sauvé des flammes. Lucille est à la base le prénom d’une fille qui était l’objet d’une bagarre entre deux clients du club où BB King était en train de jouer. Dans la baston un poêle fut renversé et le feu se propagea très rapidement dans la boîte. Et comme BB King n’avait pas les 300 dollars nécessaires pour la remplacer il risqua sa vie pour aller la chercher.

 

 

     Vous l’avez depuis longtemps, les Rolling Stones sont les souverains de mon royaume. En grands amateurs de blues qu’ils étaient, et sont encore, ils reprenaient à leurs débuts I’M A King Bee, de Slim Harpo, dont vous avez eu la version originale ici.

 

 

     Comme souvent la France est à la traine en matière de rock et de roll. Les Kings Of Leon sont un groupe qui récolte disques de platine et récompenses diverses partout dans le monde sauf chez nous. Quand les quatre gars de Nashville jouent ailleurs dans des stades, ils ne programment qu’une date en France, à l’Olympia. Pas le même format. Radioactive est tiré de leur dernier album en date Come Around Sundown.

 


     Vous aimez les années 70, les riffs de guitares, les vestes à frange, les seins nus et les hommes en slips kangourous couleur chair, et les réalisateurs TV sous acide ? Alors vous allez adorer cette vidéo tournée pour la télé allemande, mêlant carcasses de voitures et reconstitution d’un tableau de Delacroix pour illustrer Speed King de Deep Purple. Dans le prochain épisode on parlera de reines.