iron_maiden-208230

     Après six chansons mortelles (oh oh oh), recentrons le débat sur ce que deviennent les humains après être passés de vie à trépas. Feist remportait en 2011 le trophée TBR&R du disque de l’année avec le somptueux Metals. Pour moi, les deux meilleurs titres sont Confort Me et ce Graveyard qui colle parfaitement pour cette play-list.

 

 

     Et qu’est ce qu’on trouve dans les cimétières ? Des tombeaux oui, des caveaux vous y êtes presque. Des … ? Je crois que je l’ai entendu dans le fond. Oui des sépultures. Et ça tombe bien le Brésil ne nous a pas envoyé seulement des footballeurs et des chanteurs de bossa nova. Il y a aussi Sepultura qui, depuis bientôt 30 ans, balance du metal avec succès. Roots Bloody Roots. A hurler très fort en se raclant la gorge.

 

 

     Les Anglais ont cette capacité de sortir à fréquence très régulière des groupes qui deviennent hype. Parfois ça dure très longtemps (Blur, Oasis, Coldplay, Muse), parfois c’est plus bref (d’ailleurs on ne s’en souvient plus). The Maccabbees ont sorti Given To The Wild, leur troisième album, le 6 janvier de cette année, qui est entré directement à la 4ème place des charts anglais. Alors effet de mode ou futur valeur sure ? A vous de juger avec Feel to Follow.

 

 

    Si je vous dis ska, vous allez sans doute me répondre Madness. Et vous aurez raison, mais il y avait un autre groupe en tête de gondole : The Specials. En 1981 ils atteignaient pour la deuxième et dernière fois la place de numéro 1 avec Ghost Town.

 

 

     Et pour finir, un vieux standard des années 60 : She’s Not There des Zombies. Sortie en 1964, cette chanson est grimpée dans le top 10 aux USA, puis en 1977 elle revint à ces hauteurs mais grâce à Santana qui l’avait reprise.