alemania-1974

     Cette année-là, en France, le Président de la République mourait. Aux Etats Unis, le Président était contraint à la démission. Cette année-là les Ramones donnaient leur premier concert au CBGB’s, ABBA remportait le concours de l’Eurovision, la grenouille de Roger Glover envahissait les écrans d’Antenne 2 pendant les « interruptions de programmes indépendantes de [leur] volonté ». Cette année là Emmanuelle et les Valseuses choquaient le bourgeois, l’Allemagne de Franz Beckenbauer et Gerd Muller redevenait championne du monde. Cette année-là disparaissaient Marcel Pagnol, Dizzie Gillepsie, Charles Lindbergh, Francis Blanche. Cette année là naissaient Alanis Morissette, Meg White, Victoria Beckham, Doc Gynéco, Mazarine Pingeaud, and last but not least, votre serviteur.

 

     A partir de 1986 les campagnes de pub Levi’s étaient toujours accompagnées de vieux standards du rock ou de la soul. Très bonne initiative car les ventes des produits de la marque se sont avérées florissantes. En 1990 c’est The Joker du Steve Miller Band qui fut choisie, et à cette occasion ce single, qui était numéro un aux USA seize ans auparavant, s’est hissé à nouveau à la tête des charts.

 

 

     Dans les années 70, Elton John représentait à lui tout seul 2% de l’industrie mondiale du disque. Au faîte de sa gloire il publiait Goodbye Yellow Brick Road en 1973, et en février 1974 sortait le single Bennie And The Jets, et pour la deuxième fois il atteignait la première place des charts américains.

 

 

    La canadienne Joni Mitchell est surtout connue de ce côté ci de l’Atlantique pour son Big Yellow Taxi, pourtant Help Me, premier single de l’album Court And Spark, est la seule chanson de la grande chanteuse folk à avoir atteint le Top 10. Prince fait référence à cette chanson dans sa Ballad Of Dorothy Parker.

 

 

     Neil Young et Joni Mitchell étaient très proche, la transition est toute trouvée pour le morceau suivant. En 1974, après une tournée épuisante, Neil Young enregistre un album que sa maison de disque refuse de publier, parce qu’elle le trouve trop sombre. Qu’à cela ne tienne, il se remet au travail et pond un nouveau disque, tout aussi noir que le précédent.  Cette fois ci On The Beach atterrit dans les bacs et se referme sur cet Ambulance Blues.

 

 

     Bon je sens qu’il faut un peu revitaliser cette play-list. Allez hop, on se met un riff de guitare impeccable et inoxydable, on enfile nos vieilles fringues immettables et on se trémousse sur l’incontournable Rebel Rebel du sieur David Bowie.

 

 

     Un petit Stones pour finir cette première partie ? D’accord. En 1974 une époque s’achève au sein du groupe : It’s Only Rock And Roll est le dernier album enregistré avec Mick Taylor à la guitare. La meilleure période des Rolling Stones s’achève avec le départ de ce jeune virtuose humilié régulièrement par ses deux plus célèbres collègues de boulot. La dernière grande contribution de Mick Taylor est sans aucun doute le solo stratosphérique qu’il accomplit sur Time Waits For No One.