Mr Oizo-Flat beat

     Nous revoici dans la machine à remonter le temps, direction l’année 1999. Si lors qu’on pense Brit Pop les deux groupes qui vous viennent à l’esprit sont Blur et Oasis, vous risquez fort d’oublier Kula Shaker. Plus psychédélique que les deux susnommés, le groupe de Crispian Mills s’est fait remarquer en 1996 en vendant 600 000 copies de leur premier album K, dès la première semaine de sortie du disque. En 1999 sort le 2ème album du groupe, Peasants Pigs & Astronauts, sur lequel on retrouvait Mystical Machine Gun.  

 

 

     Le 6ème album de Blur comporte 13 chansons et a été enregistré au Studio 13 à Londres. C’est donc tout naturellement que Damon Albarn a décidé de le nommer 13. Coffee & TV est chantée (principalement) par Graham Coxon, guitariste du groupe, qui en a écrit les paroles. Bien que n’ayant pas atteint immédiatement le succès habituel des singles précédents, cette chanson est pourtant devenue l’une des plus populaires pour les fans du groupe.  

 

 

     Il n’y a pas que des acteurs gargantuesques ou des hommes d’affaires immensément riches en Belgique. Il y a aussi une scène rock très vivante, et les plus célèbres de ses représentant sont sans doute les membres de dEUS. En 1999, les Anversois publient The Ideal Crash, leur 3ème album studio, et deviennent une des figures de proue du mouvement underground européen avec Instant Street.

 

 

     Traversons l’Atlantique pour finir ce voyage à travers le temps. Partons tous à l’Ouest, plus précisément en Californie.  En 1998, les Red Hot Chilli Peppers sortent une compilation (déjà la sixième après six albums solos…) nommée tout simplement the Best Of Red Hot Chilli Peppers. Comme c’est original. L’année suivante c’est Californication qui arrive dans les bacs et qui cartonne grave. 16 millions d’exemplaires écoulés sur la planète. C’est malin, ça obligera la maison de disques à sortir d’autres compilations plus tard dont une autre s’appellera à nouveau The Best of Red Hot Chilli Peppers. Tant qu’il y aura des couillons pour payer…

 

 

 

     Toujours en Californie, mais à Los Angeles, une bande de fous furieux bien connus de la planète rock signale sa présence. Et de quelle manière. Toujours remontés, les Rage Against The Machine publient The Battle Of Los Angeles, sur lequel on retrouvait Guerilla Radio, qui plus tard deviendra le titre d’une émission sur Ouï FM au cours de laquelle on ne faisait pas dans la dentelle au niveau du son.

 

 

     Le 31 décembre 1999, était diffusé en pay-per-view un concert de Prince. Ce show était l’occasion pour le Nain Pourpre de jouer pour la dernière fois 1999 (même si ce titre fut réintroduit sur scène plus tard). Au cours de ce concert, Prince était accompagné sur scène de quelques guests et notamment Lenny Kravitz pour interpréter American Woman. Ça en fait du guitariste sex-symbol au mètre carré.