lesgamins

 

     Thomas (Max Boublil) est musicien, il joue de la guitare dans les mariages pour gagner sa vie. C’est au cours d’une noce qu’il croise Lola (Mélanie Bernier). C’est le coup de foudre et au bout de quelques mois Thomas demande Lola en mariage. La jeune fille va alors présenter Thomas à ses parents. Suzanne (Sandrine Kimberlain) est très branchée écologie, nourriture bio improbable, aide humanitaire aux pays en difficulté et a la fâcheuse habitude de ne jamais terminer ses phrases. Gilbert (Alain Chabat) déprime depuis des mois sur son canapé et s’emmerde comme un rat mort depuis qu’il a vendu sa société. Lorsqu’il apprend que sa fille va se marier, il va tout faire pour dissuader Thomas d’épouser sa fille. Gilbert ne supporte plus la routine dans laquelle il se sent emprisonné et ce projet de mariage va provoquer un déclic chez lui. C’est décidé, Gilbert veut se barrer pour s’éclater comme un jeune homme et va embarquer Thomas dans sa crise de la cinquantaine.

      Les Gamins c’est la comédie à voir en ce moment. Le duo Alain Chabat – Max Boublil fonctionne parfaitement, et pourtant Boublil ce n’est pas vraiment ma came, les dialogues sont au petits oignons, les situations burlesques et les personnages secondaires sont délirants. Mention spéciale au dictateur iranien et au dealer ado bourgeois. Boublil est le co-auteur du film et il a écrit le rôle de Gilbert en pensant à Chabat, sans savoir si celui-ci allait accepter de faire le film. Et c’est vrai que ce rôle est du sur mesure pour le chef des Nuls, tant on imagine Chabat dans la vie faire le con avec autant de naturel. Cette comédie aurait pu atteindre le statut de film culte si la morale n’eut été sauve à la fin du film, avec le retour au bercail des deux mecs. C’était bien la peine d’être un peu rock and roll et transgressif au début pour finir par ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Malgré tout ça vaut vraiment le coup de se précipiter dans votre cinéma favori pour aller voir les Gamins. Toutefois n’y allez pas avec des enfants, ce n’est pas du tout une comédie familiale. Je ne veux pas faire ma chochotte mais assister à une scène de masturbation à côté de l’Ainée, j’ai trouvé ça limite. Pour finir sur une bonne note, tout de même, la bande son est assez bien foutue, avec en guest star de choix Iggy Pop.

 

     Verdict : La grande évasion.

 

   Les Gamins, réalisé par Anthony Marciano, avec Alain Chabat, Max Boublil, Sandrine Kimberlain, Mélanie Bernier, sorti le 17 avril 2013